Notre démarche

Les raisons de notre engagement

Face aux aléas climatiques croissants, B.E.E.E.P croit que l'acte de construire sain, écologique et économique contribue à préserver le bien-être de nos contemporains et celui des générations futures.

La menace de crises environnementales assombrissant l'avenir radieux de nos sociétés modernes occidentales, la limite des vertus de la croissance a été mise en question par le Club de Rome dès 1972 dans le rapport Meadows. La vision pessimiste de l'avenir de notre planète anticipé à cette époque présente de douloureuses similitudes avec la situation actuelle de notre monde. Que pouvons-nous, à notre petite échelle, décider et faire pour contribuer à atténuer les conséquences sévères sinon fatales d'un comportement outrancier, égoïste et aveugle commun à la plupart des «agents économiques»? Le Développement Durable ou Soutenable apparaît aujourd'hui à certains comme l'alternative salvatrice. Pour d'autres il est un oxymore qui laisse croire qu'on peut se développer à l'infini alors que la planète a une taille et des ressources limitées. La réponse n'est pas encore connue, mais nous pensons que le temps est à l'action et que chacun doit contribuer selon ses compétences et ses moyens.
Si les bâtiments participent significativement aux pollutions environnementales et à l'épuisement des ressources naturelles, l'Architecture et l'Urbanisme modèlent notre univers quotidien et offrent parfois l'opportunité d'apprécier notre vie d'être humain sur notre belle planète. L'harmonie d'une construction, le confort d'un logement, le réconfort d'un « chez-soi » sont sources de motivation pour qui veut apporter sa pierre à l'édification d'un monde meilleur. Chez B.E.E.E.P, nous croyons qu'il est possible de « Mieux bâtir avec moins » et que, quelque soit la modestie de la réalisation, elle aura valeur d'exemple si ceux qui la construisent et ceux qui l'habitent y trouvent joie de vivre et bien-être.

Accessible à tous

Pour B.E.E.E.P, "Mieux bâtir avec moins" signifie rendre accessible au plus grand nombre des bâtiments respectueux de l'Homme et de l'Environnement. L'analyse de la valeur, l'éco-conception et l'approche en coût global nous permettent de réduire les investissements initiaux financés par le propriétaire et les coûts d'utilisation supportés par les locataires, le cas échéant.

Des projets personnalisés

Selon le projet, le coût d'achat des enveloppes saines, écologiques et passives réalisées par B.E.E.E.P fluctue actuellement entre 900 et 1100€TTC/m² habitables. Pour mémoire, le coût du chauffage de l'air avec une telle enveloppe passive ne peut dépasser 1,5€TTC/m²/an même dans le cas le plus défavorable d'un chauffage électrique! Par ailleurs, indépendamment du choix et donc du coût des matériaux, les paramètres de l'enveloppe influant sur la fourchette de prix avancée plus haut sont : ...

... plus la surface d'une maison est grande, plus son coût total augmente mais le coût au m² baisse car l'assiette de répartition des coûts fixes augmente également [Ex: la variation de coût d'un système de ventilation double flux performant est négligeable lorsque la surface habitable d'une maison varie du simple au double et que le nombre d'habitants évolue peu].
... le rapport entre la surface de l'enveloppe (murs, toits, planchers) d'un bâtiment et sa surface utile dépend de sa forme et de sa taille. Elle correspond en pratique aux quantités de matériaux utilisés par m² utile. L'enveloppe d'une grande "maison" compacte, c'est le cas des immeubles de 3 ou 4 étages, aura toujours un coût au m² beaucoup plus faible que celle d'une petite maison "développée".
... la part d'auto-construction éventuelle des futurs propriétaires: la contribution et le savoir-faire de B.E.E.E.P portent essentiellement sur l'enveloppe du bâtiment c'est-à-dire sur la structure isolée et étanche dont nous vérifions les performances par calcul, avant réalisation, et par essai d'infiltrométrie, après réalisation. Nous ne pouvons garantir les performances que de ce que nous réalisons nous-mêmes. En cas d'auto-construction partielle du projet, les propriétaires devront assumer la réussite au test mentionné plus haut. Cela requiert un bon niveau d'implication et une formation minimale et/ou un accompagnement en étanchéité à l'air des bâtiments. En outre et selon les équipements choisis, il faut, en cas de recours à des artisans, ajouter de l'ordre de 400 à 600€TTC/m² pour l'ensemble des autres lots hors finitions (revêtements intérieurs de sol -parquets, carrelage,...- peintures, enduits; cuisine; robinetterie) . L'auto-construction permet de réduire significativement cette part mais demande là-encore une forte motivation, une importante disponibilité et un minimum de savoir-faire ou un accompagnement.